Femmes & IT … Work in progress

Des chiffres qui interpellent

Elles représentent 11% de la « Cyber population »(*). Les chiffres du numérique semble plus prometteur (33%), toutefois 75% d’entre elles s’investissent dans les fonctions support que sont les RH, l’administration, le marketing ou la communication.  

Alors que le secteur affiche presque le plein emploi et que l’on parle même de pénurie de talents pour répondre à la demande actuelle, la parité n’est pas au rendez-vous dans les métiers de l’IT. 

Explication et perspectives dans un dossier complet TheExpert by Squad.

Source : ischool.syr.edu (2012)

Un brin d’histoire … histoire de tordre une bonne fois le cou aux idées reçues.

NON. L’IT n’est pas « une histoire d’hommes ». Elles sont même nombreuses à avoir façonné l’informatique et ses applications. Ada Lovelace, Grace Hopper, Anita Borg ou Hedy Lamarr pour ne citer que les plus connues…

Pour nos experts Squadiens, ces figures historiques sont inspirantes !

Ada Lovelace est à l’origine (en 1838) du premier algorithme détaillé, destiné à calculer – via une machine – les nombres de Bernoulli, rien que ça. Nous parlons là du premier programme.

Quant à Hedy Lamarr, les cinéphiles se borneront à la définir comme une actrice emblématique des belles heures d’Hollywood, où elle côtoyait Marlene Dietrich. Pourtant. Le monde de la high-tech lui doit (dès 1941) l’étalement de spectre par saut de fréquence, technologie sur laquelle reposent le Wi-Fi ou le Bluetooth. 

Grace Hopper n’est autre que la conceptrice du premier compilateur (en 1951) et du langage COBOL (en 1959).

Anita Borg est, quant à elle, la fondatrice du The Grace Hopper Celebration of Women in Computing (GHC), récompensant, depuis 1994, le talent des femmes de l’IT. Et cette liste est loin d’être exhaustive !

Ce bref résumé en témoigne : les femmes sont autant que leurs homologues masculins au fondement / parties prenantes de l’informatique tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Pourtant un besoin de changement de ce paradigme est simple à constater !

Inutile de rappeler combien les métiers de l’IT sont en tension. Un nombre d’initiatives croissant en France et en Europe peine à faire bouger les lignes. Le Bilan 2017 et perspectives 2018, publié par le Syntec numérique atteste du dynamisme du secteur qui bénéficierait largement de plus de mixité homme-femme.

En 2018, le marché du numérique représente 56,4 milliards d’euros de CA pour les entreprises du Syntec (**) et 60.000 recrutements en France. 94% des professionnels y travaillent en CDI. Cet Eldorado reste pourtant trop masculin. 

Renforcer la présence des femmes dans le numérique est une réponse pourtant évidente. Une augmentation de la parité dans les embauches reviendrait à augmenter de 9 milliards d’euros le PNB de l’Union Européenne chaque année (***) … atteindre la parité génèrerait même 200 milliards d’euros de PIB supplémentaire. 

L’évidence économique (qui devrait convaincre les plus sceptiques !) renvoie aux origines sociologiques de cette situation.

Ce dossier complet vise à rappeler l’importance du rôle des femmes dans nos métiers, à présenter les acteurs engagés dans l’émergence et la valorisation des femmes dans nos filières et à présenter nos actions (présentes ou à venir) en la matière.


Articles du dossier :


Sources externes :

* L’étude GISWS (Global Information Security Workforce Study), réalisée par le cabinet d’analystes pour l’(ISC)² et son Centre pour la cybersécurité et l’éducation >> Lire plus

** Article UsineNouvelle.com « Le chiffre d’affaires du secteur numérique atteint 54 milliards (2017) d’euros (et le Syntec en tire plusieurs enseignements) >> Lire plus

*** Article LesEchos.fr « Il est urgent de renforcer la présence des femmes dans la tech » >> Lire plus

theexpert

Add comment