Les jeux vidéo systémiques

Par Benjamin L. – TheExpert UX/UI Designer chez Squad

Armure prête, plan de bataille prêt, vous êtes prêt(e)s à affronter une grosse bestiole dans Monster Hunter. Mais en voulant lancer l’assaut, votre salve de flèches réveille non pas une mais deux grosses créatures. Confuses, chaque bête pense que l’attaque vient de son autre semblable. Les deux bêtes commencent alors à se battre entre elles. Il ne vous reste plus qu’à observer le spectacle, et attendre patiemment que l’une des créatures l’emporte sur l’autre pour enfin participer au combat.

Dans ce scénario, chaque créature appartient à un système qui obéit à un certain nombre de règles. Par exemple :

  • Si une créature est attaquée, elle cherche l’origine de l’attaque.
  • Une créature attaquée identifie la première entité rencontrée en mode “Combat” comme origine du combat.
  • Une créature attaquée passe en mode “Combat” quand elle est attaquée.

Ainsi en utilisant ces règles, les deux créatures sont passées en mode “Combat” suite à la salve de flèches, et se sont identifiées mutuellement comme origine du combat, en raison de leur proximité.

Les monstres peuvent s’attaquer mutuellement dans Monster Hunter World

Un tel type de jeu est appelé jeu systémique. Voyons ensemble quelques exemples de jeux systémiques et en quoi cela modifie l’expérience utilisateur apportée par ces jeux.

Une machine à anecdotes

Quand deux systèmes interagissent, cela peut créer des situations inattendues. Ces situations n’ont pas été prévues par les designers du jeu, mais ceux-ci ont créé un environnement qui permet ce genre d’interaction entre les différents systèmes.

C’est ainsi que naissent de nombreuses situations hilarantes, comme par exemple avec cette vidéo postée par un joueur de Watch Dogs 2. Un homme est en train de faire une demande en mariage. Le joueur remarque le couple et décide de prendre en photo cet instant unique. Réalisant qu’il est pris en photo, un des personnages prend des poses, vexant ainsi son partenaire en gâchant ce moment. Le couple finit par se battre, modifiant ainsi totalement la situation, le tout à cause d’une photo prise par le joueur.

C’est pour des raisons similaires que lorsque les chats ont été ajoutés au jeu Dwarf Fortress, beaucoup sont morts sans qu’il n’y ait de raison apparente. Après enquête, voilà ce qu’il se passait : les personnages dans les tavernes jetaient leurs chopes de bière lorsqu’ils étaient appelés au combat, et les chats qui marchaient dans les tavernes avaient donc les pattes pleines d’alcool. Dwarf Fortress aimant pousser la simulation jusqu’au bout, il se trouve que les chats se nettoient en se léchant, et absorbent toute substance qui était sur eux. Les chats trempés d’alcool ont donc absorbé cet alcool et en sont morts. Triste histoire (le jeu a cependant été modifié depuis) mais néanmoins incroyable.

Dwarf Fortress a de nombreux éléments systémiques

L’émergence

La notion d’émergence dans les jeux vidéo est un sujet complexe qui mériterait un article à lui seul. On parle d’émergence lorsque les joueurs adaptent un jeu à leur façon, en utilisant les éléments de jeu pour créer leur propre expérience avec le jeu.

Le speedrun par exemple est l’art de finir un jeu le plus rapidement possible, peu importe les objectifs du jeu en lui-même. De même, certaines techniques n’ont pas été prévues à la conception du jeu mais ont été adoptées par les joueurs, comme par exemple le rocket-jumping dans la série Quake, qui consiste à tirer une roquette à ses pieds en sautant pour profiter d’un bonus de propulsion.

Mais pour les jeux systémiques, l’émergence est un objectif visé par les développeurs du jeu. Tous les éléments sont là pour créer des situations plus ou moins inattendues, le tout en laissant suffisamment de liberté au joueur pour qu’il expérimente avec les différents systèmes. Dans Metal Gear Solid V par exemple, vous pouvez coller un explosif sur votre propre véhicule, rouler à toute vitesse en direction d’une base ennemie et sauter du véhicule bien avant l’impact.

Ce type d’émergence oblige également le joueur à s’adapter à une situation inattendue, pour par exemple l’utiliser à son avantage. Ainsi dans la série FarCry, non seulement les ennemis vous attaquent, et les animaux sauvages vous attaquent, mais les animaux sauvages attaquent également vos ennemis. Libre à vous de fuir le combat et de laisser un tigre ou un éléphant s’occuper de quelques-uns de vos ennemis.

Les animaux sauvages peuvent vous faciliter la tâche dans Far Cry 4

La planification et le choix de la résolution

Enfin, l’émergence apportée par les jeux systémiques permet de planifier une suite d’action. Si chacun des éléments réagit toujours de la même façon, cela permet au joueur de créer une stratégie.

Dans The Legend of Zelda : Breath of the Wild, attaquer une poule est rarement une bonne idée. Si vous le faites, une nuée de poules s’abat sur vous avec férocité, vous entraînant vers une mort certaine. Cependant, si un monstre vous paraît difficile à tuer, il est possible de l’attirer et de faire en sorte que ce soit lui qui attaque une poule. Ainsi les poules défendront leur honneur, réduisant pour vous le monstre à néant.

De même, il est parfois préférable d’attendre la nuit dans Metal Gear Solid V, car vous savez très bien que certains gardes seront endormis et qu’il sera plus simple de vous en occuper. C’est pourquoi les jeux systémiques ont besoin de cohérence, car il faut que le joueur puisse prévoir ce qu’il peut se passer pour pouvoir créer une stratégie mélangeant différents systèmes.

Il est possible d’utiliser les ballons de kidnapping de soldat sur des animaux dans Metal Gear Solid V

Conclusion

Les jeux systémiques existent depuis bien longtemps. Il existe par exemple une catégorie de jeux depuis le début des années 1990, les “immersive sims”, mettant l’accent sur la liberté de choix des joueurs et le gameplay émergent. Mais de nos jours, l’émergence et l’aspect systémique ne constitue plus une catégorie de jeux, mais fait désormais partie des briques de gameplay que l’on peut inclure dans n’importe quel type de jeu. C’est pourquoi The Legend of Zelda : Breath of the Wild vous permet par exemple de résoudre des énigmes de la façon que vous souhaitez, dans l’ordre que vous souhaitez. De plus, avec l’amélioration constante des intelligences artificielles implantées dans les jeux, l’apparition de scénarios imprévus est de plus en plus courante, permettant au joueur de s’adapter sur le fil et d’utiliser sa connaissance de chacun des systèmes à son avantage. Les jeux systémiques ont de beaux jours devant eux.


Ressources

Rules of Play: Game Design Fundamentals – Eric Zimmerman et Katie Salen

Le jeu dans le jeu : le gameplay émergent

What works and why : Emergence

The Rise of the Systemic Game | Game Maker’s Toolkit

Helping It All Emerge: Managing Crowd AI in Watch Dogs 2

Why Dwarf Fortress started killing cats – Here’s A Thing

A Thousand Tiny Tales: Emergent Storytelling in Slime Rancher

The Definition of [Artificial] Insanity | The Systemic AI of Far Cry

theexpert

5 comments