nhuynh – Blog TheExpert https://theexpert.squad.fr/theexpert Blog TheExpert Wed, 21 Oct 2020 14:54:24 +0000 fr-FR hourly 1 [Webinar] Peut-on parler de révolution Cloud ? A-t-on réellement la main sur nos données ? https://theexpert.squad.fr/theexpert/cloud/webinar-peut-on-parler-de-revolution-cloud-a-t-on-reellement-la-main-sur-nos-donnees/ https://theexpert.squad.fr/theexpert/cloud/webinar-peut-on-parler-de-revolution-cloud-a-t-on-reellement-la-main-sur-nos-donnees/#respond Wed, 21 Oct 2020 14:54:23 +0000 https://theexpert.squad.fr/theexpert/?p=15599 Le 8 octobre dernier, Squad a organisé une table ronde sur le thème du Cloud et du DevOps. Au programme, des échanges autour des tendances, de la sécurité, des données… Nous avons pu comparer trois points différents, celui d’Abdelfettah SGHIOUAR (Ingénieur Google Cloud), Christophe Chaudier (Indépendant et Podcasteur Radio DevOps) et Jordan Assouline (Technical Evangelist […]

L’article [Webinar] Peut-on parler de révolution Cloud ? A-t-on réellement la main sur nos données ? est apparu en premier sur Blog TheExpert.

]]>
Le 8 octobre dernier, Squad a organisé une table ronde sur le thème du Cloud et du DevOps. Au programme, des échanges autour des tendances, de la sécurité, des données… Nous avons pu comparer trois points différents, celui d’Abdelfettah SGHIOUAR (Ingénieur Google Cloud), Christophe Chaudier (Indépendant et Podcasteur Radio DevOps) et Jordan Assouline (Technical Evangelist Squad).

[#1] La révolution Cloud est là, quelle est la prochaine étape ?

La révolution est là, mais cela va prendre beaucoup de temps pour que tout le monde passe aux bonnes pratiques définies par les fournisseurs de services Cloud. D’ici 10 ou 20 ans, tout le monde fera du CI/CD, du DevOps, du DevSecOps et du SRE.

« Beaucoup utilisent le Cloud, mais pas seulement, ils font de l’hybridation. Ils gèrent des infrastructures, mais passent certains services dans le Cloud, donc ils ne font pas de migration totale. »

Abdelfettah SGHIOUAR.

Certaines sociétés sont toujours en évolution. Le passage au Cloud n’est pas si évident que cela, parce que certaines entreprises ont investi dans les équipements composants un DataCenter et doivent amortir cet investissement. D’autres adaptent les moyens de faire du cloud en On-Premise. En effet, on peut faire du CI/CD et du DevOps avec un serveur physique ou un serveur virtuel. 

« Je rencontre encore des sociétés qui ne sont pas du tout dans la virtualisation. Elles passent du Bare-metal vers le Cloud, directement sans passer par la virtualisation ou du Bare-metal vers du conteneur. »

Abdelfettah SGHIOUAR

En résumé, le Cloud a révolutionné la manière de faire les choses, mais pas forcément dans son adoption par tous. « La transition vers le Cloud est lente, car il faut aussi changer la culture et la mentalité des collaborateurs », rappelle Abdel.

 « Je remarque aussi chez nos clients que les méthodes dites du cloud sont appliquées sur du « On-Premise ». La transition existe, elle est possible en fonction de la maturité des technologies, mais aussi de la méthodologie. » Jordan Assouline

Christophe, de son côté, remarque qu’une grande partie des sociétés n’ont pas encore choisi le tournant DevOps et le Cloud. Il y a deux types d’entreprise : ceux qui ont encore un data center (ce sont ceux qui se demandent pourquoi ils vont y aller (dans le Cloud) et le pourquoi est important) ; et les pure players. Les entreprises émergentes (ou startup) vont directement dans le Cloud.

« La question qu’il faut se poser : C’est quoi mon business ? Est-ce qu’il faut opérer notre infrastructure et notre business à côté ? Ou notre business, c’est de faire notre métier ? »

Christophe Chaudier

Certaines vieilles entreprises ne se sont pas encore poser la question « C’est quoi mon business ? », alors qu’ils opèrent encore dans leur infrastructure.

Un retour en arrière est-il possible selon vous ?

Christophe souligne l’aspect écologique : Aujourd’hui, la centralisation des DataCenters nous permet de consommer moins de matériels.

« Si chaque entreprise faisait son data center, cela prendrait plus de place et les places sont chères. Je crois plus à une émergence des petits opérateurs de Cloud qu’à une réinternalisation de l’infrastructure d’une société ».

Christophe Chaudier

Les actualités internationales impactent fortement la technologie, notamment la politique. Si un pays décide de fermer ses frontières, il va falloir rapatrier toutes les technologies.

« Au Maroc, par exemple, il y a des contraintes par rapport aux hébergements des données. Les sociétés n’ont pas le droit d’héberger des données en dehors du territoire. Il y a une émergence de petites sociétés d’hébergements Marocaines. »

Abdelfettah SGHIOUAR

Ensuite, il y a des sociétés qui basculent entre Cloud et Prem’Cloud. Les sociétés vont surtout dans le Cloud, car cela leur apporte une valeur ajoutée, il y a beaucoup plus que de la VM, du stockage de données…

Sur les aspects techniques, beaucoup d’entreprises utilisent de la conteneurisation avec Docker (en tête) mais avec l’avènement des micro-services, des orchestrateurs comme Kubernetes, quelles seront les nouvelles technologies qui vont changer le Cloud ?

Aujourd’hui, la grande émergence est le « ServerLess ».

« En tant que développeur, je ne travaille que sur mon conteneur et j’exécute une commande, sans me préoccuper du serveur ou du stockage. Knative, c’est une couche d’abstraction au-dessus de Kubernetes, qui permet de déployer un conteneur et le framework Knative s’occupe de faire le scale-up et le scale-down. » Abdelfettah SGHIOUAR

La tendance c’est le passage du compute (donc des conteneurs) vers du Serverless sur d’autres offres notamment les messages Queues, le CDN (réseau de distribution de contenu) et toutes les dépendances d’une application.

Avant, la tendance était plutôt client-serveur, et aujourd’hui on va plutôt vers un modèle SaaS.

« La tendance, c’est finalement de pouvoir se connecter via un outil. On va de plus en plus sur un modèle “en ligne”, avec le Cloud Computing. Le retour à la souris et au clavier connectés à un serveur et tout le temps disponible. Le Edge Computing va être une des révolutions majeures dans les années à venir ».

Christophe Chaudier

La startup Shadow est l’un des précurseurs du Cloud Gaming

Abdel constate également l’émergence du Edge Computing. « J’ai eu des expériences du Edge Computing dans des endroits où il n’y a pas forcément de connexion internet ». 

« Ils ont installé leur propre Cluster Kubernetes dans les magasins : il permet de gérer tous les points yourself, les badges des employés, les caméras CCTV, etc. L’idée est donc de ramener le processing là où on en a besoin. » Abdelfettah SGHIOUAR

Plus que de l’IoT, l’entreprise utilise des processeurs X86 Intel Nuc en 3 machines, il bootstrap automatiquement. Cette enseigne était précurseure, puisqu’elle était parmi les premiers à le faire. Avec le Cloud, on peut donc faire des mises à jour, monitorer à distance, appliquer des patchs. Aujourd’hui, plusieurs sociétés proposent ce service.

Qu’en est-il de la sécurité ?               

Les entreprises, comme Orange, peuvent se permettre d’avoir leur propre Data Center.

« Pour moi, je pense qu’on va vers plus de prestations. Dans le Cloud et l’informatique, il y a deux choses : le logiciel et le matériel. Ce n’est pas parce que la gestion d’un logiciel est déléguée à un prestataire ou que la sécurité logiciel de nos services ou de nos outils informatiques sont en interne, que le matériel va forcément être sécurisé. Je pense qu’on va assister à la rélocalisation de certaines choses, mais connectées. » Christophe Chaudier

« [..] Il va y avoir des bouts de DataCenters qui seront connectés à un Cloud plus grand et l’opérateur Cloud va opérer tous ces différents éléments qui seront déportés. »

Christophe Chaudier

L’article [Webinar] Peut-on parler de révolution Cloud ? A-t-on réellement la main sur nos données ? est apparu en premier sur Blog TheExpert.

]]>
https://theexpert.squad.fr/theexpert/cloud/webinar-peut-on-parler-de-revolution-cloud-a-t-on-reellement-la-main-sur-nos-donnees/feed/ 0